Communiqué de presse 3


Communiqué du 23 novembre 2016

Souvenez-vous de nos premières années en championnat de France de Nationale 2 ! Cela a commencé en 1998 ! Que ce fût compliqué de se maintenir à ce niveau ! Ce n’est qu’à partir de la 5ème saison que le BCGO a vu des jours meilleurs et s’est enfin installé dans la 1ère moitié du classement… avec au passage, le trophée de la coupe de France en 2007. Que de souvenirs…

Le BCGO n’a cessé de travailler afin de progresser. Oh non, tout n’a pas été facile !
Des décisions ont été prises, des erreurs commises, des choix ont été faits. Mais, aujourd’hui, nous pouvons être fiers du chemin parcouru.

18 années ont passé. Après une dernière saison tout à fait exceptionnelle à ce niveau, 2 défaites sur toute la saison, un titre de champion de France de N2, nous accédons pour la 1ère fois de l’histoire du club en championnat de France de Nationale 1.
Aujourd’hui nous sommes en Nationale 1 ! Gries, un village de 2800 habitants, joue en Nationale 1 ! Incroyable, non ? Il suffit de voir les villes contre lesquelles nous jouons pour comprendre que nous sommes une exception à ce niveau !

En moins de 6 mois, nous sommes passés d’un cycle de victoires à une série de défaites. Nous vivons actuellement un début de saison compliqué. Un apprentissage difficile mais ce n’est pas pour autant que nous allons lâcher le morceau. Ce n’est pas dans notre nature !

Nous découvrons ce monde « professionnel ». Nous continuons de travailler pour trouver des solutions et pour permettre au groupe de progresser et d’aller chercher ces victoires tant attendues par nous tous. Cela implique forcément de faire des choix.
Le staff, en accord avec la direction du club, a décidé d’opérer de nouveaux ajustements au sein de l’effectif.

Les raisons de ces changements sont multiples. Forcément les défaites nous font réfléchir sur les décisions prises ou subies à l’intersaison. Là encore, nous manquons peut-être d’expérience par rapport au niveau d’exigence de la Nationale 1. Des choix ont été faits pour le recrutement et n’ont pas forcément été probants. Nous en assumons la responsabilité. Nous essayons de trouver le meilleur équilibre possible pour que cette équipe puisse s’exprimer au meilleur niveau et ceci avec un budget à respecter. Nous faisons ces choix après de longues discussions et non sans difficulté pour gérer la dimension humaine au sein de l’équipe. Mais nous sommes aussi conscients qu’à ce niveau-là, ce sont surtout les performances qui sont jugées. Et sans performance, pas de victoire !
A ce jour, nous avons trouvé un accord amiable pour libérer DJ Woodmore et Nemanja Stankovic. Nous les remercions leur immense professionnalisme. À Nemanja nous voulons lui signifier notre gratitude pour le chemin parcouru ensemble, il fera à jamais parti de la grande famille du BCGO, et nous espérons que nos chemins se recroiseront très vite.
Nous avons eu l’opportunité, suite au dépôt de bilan de son club, d’engager un joueur ayant évolué en série A italienne et en Euro Coupe la saison dernière : Ovidijus Varanauskas. Meneur de jeu confirmé, nous espérons qu’il saura conduire l’équipe vers les victoires.

Nous avons confiance dans le groupe des joueurs qui travaille dur tous les jours et qui va continuer à progresser et à élever son niveau de jeu. Nous avons confiance au staff qui consacre jour et nuit pour trouver les meilleures solutions pour faire gagner notre équipe.

La marche que nous avons franchie pour accéder en Nationale 1 est très haute. Il est donc normal que cette première année soit difficile. Le combat va être dur et long mais nous y croyons dur comme fer ! Le travail d’équipe (sur et en-dehors du terrain) sera primordial pour remporter des victoires. Chers amis, membres, supporters, sponsors du BCGO, faites partie de cette aventure humaine car ensemble nous serons plus forts et nous atteindrons nos objectifs.

Rendez-vous samedi 20h à « La Forest Arena ».

Nous comptons sur vous !

Romuald Roeckel
Président du BC GRIES OBERHOFFEN